Brvm : Le 1e semestre 2016 marqué par la bulle Vivo Energy

Un  petit bilan à mi-parcours de cette année 2016, nous fait observer qu’en dépit de quelques performances spectaculaires, le marché boursier de l’Uemoa n’a pas trop bougé. Son indice Brvm composite a grappillé 1,31% à 307,92 points contre une chute de 10,33% à 260,37 points pour l’indice Brvm 10.

Vivo Energy Cote d’Ivoire a fait la plus grande plus value, avec + 217,12% à 220 000 FCFA. Celle qui a été la plus faible plus value du secteur distribution l’an dernier semble se rattraper. Pourtant ses chiffres pour l’exercice 2015 n’ont pas été extravagants. Le chiffre d’affaires a augmenté de 6,6% à 276 milliards de FCFA. Le résultat d’exploitation n’a cru que de 2,70% à 5,34 milliards de FCFA, moins que les +10,22% à 3,26 milliards de FCFA du résultat net qui a profité d’un meilleur gain du résultat exceptionnel.

Cr Ph: Abidjan.net - Lors d'un event de Vivo Energy CI en présence du ministre ivoirien du commerce

Cr Ph: Abidjan.net – Lors d’un event de Vivo Energy CI en présence du ministre ivoirien du commerce

Sur le terrain, ses ventes ont progressé dans les mêmes proportions que celles du GPP (groupement des professionnels du pétrole), soit 16%, lui permettant de conserver une part de marché de 34% sur le marché total des ventes de carburant (réseau et commercial, aviation et marine). On note également une augmentation du nombre de stations-services (plus de 180 actuellement) et un marketing tous azimuts. Nous n’avons rien trouvé d’autre que la spéculation, pour expliquer cette croissance à 3 chiffres du titre Vivo Energy

Celle de Boa Mali semble logique, vu qu’à son entrée en bourse le 31 mai dernier, son PER avoisinait 6,5, alors que la moyenne des autres filiales cotées du groupe est à 20,7. Avec un bond de 172,9% à 66 000 FCFA en un mois, son PER devient supérieur à celui des filiales du Benin, du Burkina Faso et du Niger.

Les titres Servair Abidjan, Smb et Boa Cote d’Ivoire ont augmenté respectivement de 88,24% (160 000 FCFA), 79,39% (34 085 FCFA) et 60% (200 000 FCFA).

Les plus fortes baisses sont observées chez Sicor (-33,49%), Ecobank (-33,33%), Palmci (-18,29%) et Boa Sénégal (-17,72%).

Sur le plan sectoriel, la distribution a encore pris le dessus comme l’an passé, avec +35,73% à 786,55 points. Le secteur public fait la plus forte baisse devant le secteur transport avec -7,34% à 757,91 points.

Vous aimez nos publications? Inscrivez-vous sur notre newsletter ou aimez notre page Facebook

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

8 Comments

  1. Milkzo says:

    Il aurait été intéressant d’expliquer à quoi est dû cette bulle (projet de fractionnement 1/50 actions) et essayer d’en établir les perspectives, et de ne pas s’en limiter au simple constat.

  2. facebook-profile-picture

    Loll, vous n’avez certainement pas lu cette partie de l’article: “On note également une augmentation du nombre de stations-services (plus de 180 actuellement) et un marketing tous azimuts. Nous n’avons rien trouvé d’autre que la spéculation, pour expliquer cette croissance à 3 chiffres du titre Vivo Energy”

    • Milkzo says:

      Spéculation = Fractionnement ?!!! Pas très explicite….En tout cas, merci pour vos articles qui présentent toujours un intérêt certain, surtout face à ce désert et l’opacité de l’information boursière dans la zone BRVM.

    • Je crois que Roger va prolonger sa série de trois défaites en cours en se faisant battre mercredi par Mahut à Rotterdam: le co-Goat battant le Goat putatif, cela aurait de la gueule, non ?J’imagine le commentaire de Roger: passer de la terre battue au dur, ce n’est jamais évident et puis il le mérite bien et cela vaut toujours mieux que de perdre en onze heures, non ?

  3. Alcantara says:

    donc d’après vous, Euclide, il y a peu de chance que VIVO remonte de sitôt ?

    • facebook-profile-picture

      le marché est parfois bizarre, je ne peux dire que l’action Vivo Energy na va plus remonter. Par contre, je dis que son cours de 220 000 FCFA du 30 juin est “hyper-exageré”. Le titre ne mérite pas cette surévaluation, avec un PER à 85

  4. ehouman says:

    Pour moi, la brvm est une assu

  5. Simino says:

    Vraiment Mr Euclide je vous remercie du fond du coeur de toutes ces informations que vous nous délivrez. J’ai vo livres et je suis abonné à votre newletter. Désolé ne ne pas avoir suivi votre conseil car bien qu’étant étudiant et avec mes maigres moyens j’investi tout mon argent en bourse et je ne le regrette vraiment pas. Cependant il ya les volets sukuk et obligation que j’arrive toujours pas à comprendre malgré les lectures et mes recherches. Merci de m’éclairer si possible.

Leave a Comment