Ce qui se passe aux urgences lorsqu’une Mme X comme Awa fadiga y est déposée ?

Une jeune mannequin de 23 ans du nom d’Awa Fadiga a été agressée à Abidjan (Cote d’Ivoire) dans la nuit du dimanche 23 mars 2014. Elle a été conduite par les sapeurs pompiers au Chu de Cocody où elle a trouvé la mort le 25 mars. L’information a circulé dans les réseaux sociaux qu’elle est décédée du fait de la négligence du corps médicale, créant un grand mouvement d’indignation.

 La page facebook des cyberactivistes qui dénoncent ce décès résume la situation par: « Awa Fadiga, a été agressée par un taxi qui l’a jeté sur la route. Au CHU de cocody, ils ont mis la priorité sur l’argent, elle est décédée…. »[pullquote] Ceci peut nous arriver à tous. Quelque soit l’état de notre compte en banque, nous pouvons être victime d’un accident ou d’une agression et nous retrouver à l’hôpital sans argent ou inconscient. Comment serons nous pris en charge ? [/pullquote]

 Le Chu de Cocody au contraire a estimé que c’était de la mauvaise foi. Elle aurait plutôt été nettoyée et soignée avant l’arrivée de ses parents. Un scanner a montré qu’elle avait eu «  un traumatisme méningo-encéphalique sévère avec engagement occipital, temporal et sous falcoriel, et contusion oedémato-hémorragique multifocale, avec fracture de la base du crâne ».

 « L’indignation de l’opinion vient du fait que chacun a réalisé que cela peut lui arriver aussi » nous a confié un ivoirien résidant au Congo. « Ceci peut nous arriver à tous. Quelque soit l’état de notre compte en banque, nous pouvons être victime d’un accident ou d’une agression et nous retrouver à l’hôpital sans argent ou inconscient. Comment serons nous pris en charge ? » A-t-il poursuivi.

Awa Fadiga

Le mannequin Awa Fadiga

 Au Congo comme en Cote d’Ivoire, l’usager ou sa famille paie avant de bénéficier des soins. Qu’est ce qui se passe lorsqu’un patient x (identité inconnu) est déposé dans un sale état aux urgences? « Le médecin joue son rôle » répond sans hésiter dr Kokolo du Congo Brazzaville. « Il examine le patient et prescrit les ordonnances et examens à réaliser ».

 Il nous explique qu’en pratique, c’est l’administratif de garde qui actionne dans « un délai variable » le service social pour financer les premiers soins, comme arrêter une hémorragie ou entrer d’urgence au bloc. Un sujet violenté, qui a des habits en lambeaux et qui est salit par ses blessures inspire t-il la solvabilité au service social de l’hôpital?

 « Le problème est que ces frais ne sont pas toujours couverts » nous a confié une doctoresse formée à Abidjan. Selon elle, en 2007, on trouvait tout un lot de pièces d’identité que les gens avaient abandonné comme garanti pour leur dette envers le Chu de Cocody. Le malade sauvé et sa famille qui n’a pas vu son état déplorable à l’arrivée minimisent le travail de l’hôpital et racontent leurs problèmes pour ne pas payer.

 Si ces comportements sont vrais, est ce qu’on ne risque pas de voir une augmentation des patients X, si l’on obligeait les hôpitaux à les soigner gratuitement ?

 Le débat créé en Cote d’Ivoire par le décès d’Awa Fadiga doit interpeller tous les pays africains dont le système de santé fonctionne de la même façon. N’attendons pas que cela arrive à l’enfant d’un ministre pour prendre des mesures sur le financement des soins de monsieur X aux urgences. Ce serait honteux pour les pouvoirs publics.

 Rehoboth Morandzambé

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

2 Comments

  1. Docteur NGOUONI says:

    Merci Docteur KOKOLO et autre. Cela a été bien dit. Je vous invite juste à venir passer une heure ou 24 heures aux urgences d’un CHU et, vous verrez comment les médecins se déploient à leurs risques et périls pour la vie des patients. Dans la majorité des cas sinon dans tous les cas, le médecin, dans une institution publique, reçoit et s’occupe toujours du malade (examen clinique et prescription). Mais le côté pharmacie ne relève pas de sa compétence. Comment voulez vous commencer un soin chez un malade blessé sans gants? Triste pour ce qui est arrivée à la jeune fille, triste pour la diffamation de l’information par les méias, triste pour la non réaction des médecins face à l’administration car ce sont eux (médecins) qui sont agressés tous les jours aux urgences. Réflexion…

  2. fofana says:

    j ai ete victime d un accident de la circulation en 2000 j ai vecu un cas similaire au chu de treichville abidjan .c etait une fracture os du bassin.comme j etais consciente apres l accident c est une personne de bon coeur qui m a demande le numero d une personne qui pouvait me venir en aide rapidement et j ai remis celui de mon aine cadre ds une societe de la place.grace a sa promptitude dc son arrivee a peu 2h +tard sur les lieux j ai ete prise en charge rapidemt.je n ai jamais oublie cela. les autres attendaient encore.le cas awa fatiga arrive ts les jours ds nos centres de sante il fallait que ce soit une star pr que les gens sachent que cela peut arriver a tt le monde.

Leave a Comment