Ebola, pourquoi a-t-on caché le « fameux traitement » ?

Share

Depuis plusieurs mois, l’Afrique de l’ouest fait face à la plus grave épidémie d’Ebola jamais enregistré. On parle de 887 décès et 1600 infectés à ce jour. Il a fallu que 2 travailleurs humanitaires américains travaillant dans la lutte soient touchés pour que l’on pense à tester un traitement expérimental qui existe depuis plus d’un an.

ébola-4670x441

En effet, une boite américaine avait annoncé en aout 2013 l’existence d’un traitement qui a donné 43% de guérison chez des singes.

Le traitement expérimental reçu par les deux américains est désigné ZMapp et est produit par Mapp Biopharmaceutical de San Diego. Il vise à amplifier les efforts du système immunitaire pour combattre le virus Ebola et est constitué d’anticorps produits par des animaux de laboratoire exposés à des portions du virus.

La compagnie américaine dit pouvoir « augmenter la production (de ce produit) dans de plus brefs délais ».

Alors question, on attendait la barre de combien de décès en Afrique pour proposer ce traitement expérimental ? Ou plus cynique encore, et si cette épidémie était artificielle ? Et si c’était juste un moyen pour obtenir des cobayes-humains à grande échelle ?

Est-ce qu’au-delà des discours officiels, en pratique, les pays voisins travaillent vraiment à empêcher l’entrée du virus dans leur territoire. L’on se souvient que le Libéria et le Nigeria disaient avoir pris des dispositions pour que ça n’arrive pas.

Articles Similaires

Share

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

One Comment

Leave a Comment

Share
Translate »