Ebola : une autre piste de traitement avec un antipaludéen

 

8084620-12601675

L’épidemie d’Ebola s’est résorbée. Une équipe de Médecins Sans Frontières a publié un rapport dans lequel elle dit avoir observé une baisse de la mortalité chez des patients atteints d’Ebola, qui ont reçu un antipaludéen à base d’Artesunate-Amodiaquine. Au plus fort de l’épidémie, dans un centre au Libéria, elle donnait systématiquement, en plus d’autres médicaments, un antipaludéen à base d’Artemether-Lumefantrine. 194 patients l’ont reçu entre juin et aout 2014. Face à une rupture de ce dernier, elle a utilisé la combinaison Artesunate-Amodiaquine chez 71 patients. Elle va observer une baisse de la mortalité d’environ 31% chez le 2e groupe de patients. Des analyses supplémentaires ont permis d’exclure d’autres facteurs comme l’âge ou la charge virale,  qui auraient pu avoir un effet sur la mortalité.

Ça en fait une piste à suivre dans le traitement du paludisme. Tout comme l’est l’essai désespéré du médecin libérien Gomee Logan qui avait observé un taux de mortalité de 7% en utilisant la Lamivudine, un médicament contre le Vih. A l’époque, Ebola tuait sept malades sur dix et le reportage rapportait les résultats sur 15 patients seulement. Tous ceux qui avaient été guéris avaient reçu le traitement dans les cinq premiers jours de la maladie.

Okibata

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment