Ecobank : De « subites provisions » au 4e trimestre plombent le résultat net 2015

Le groupe Ecobank affiche un résultat 2015 de 107,46 millions USD, en baisse de 73% par rapport à l’exercice précédent. Le produit net bancaire n’avait lui régressé que de 8% à 2,105 milliards USD. Cette différence est l’œuvre des provisions constituées au dernier trimestre « à la suite d’une revue globale du portefeuille de créances et des procédures » selon son directeur général, Ade Ayeyemi. Le taux de créances douteuses est passé à 8,2%, soit le double de 2014. Il a ajouté que la baisse des cours des matières premières qui participe au ralentissement de la croissance économique africaine, a également affecté négativement l’activité de la banque panafricaine.

La question logique c’est pourquoi n’a-t-on pas pensé à ces provisions au fil des trimestres ? Ce n’est pas le fait d’un événement brusque, alors pourquoi la banque n’a pas apprécié son portefeuille de créances et des procédures avant de nous faire un joli discours dans les résultats du 3e trimestre 2015 ?

Ade Ayeyemi, le DG d'Ecobank

Ade Ayeyemi, le DG d’Ecobank

Ade Ayeyemi, directeur général d’Ecobank depuis septembre 2015 mérite une autre année d’observation vu qu’il a pris 2015 en cours. Les actions menées jusque là sont plutôt encourageantes. Il a mis fin au conflit avec Thierry Tanoh qui nuisait aux finances et à l’image du groupe. Il a réorganisé la gouvernance de la banque. Il rassure en disant : « nous avons effectué une refonte de notre stratégie visant à réaligner notre modèle d’affaires autour de notre clientèle, nos produits et notre couverture géographique. Nous avons apporté des changements dans le management du Groupe et élaboré un plan stratégique qui vise à garantir des performances durables sur le long terme »

En attendant ce round d’observation, nous remarquons que le nombre d’employés est passé de 20 331 à 19 568 réduisant les charges salariales de 9% et que les capitaux propres en dépit de ces mauvais résultats n’ont régressé que de 5% à 2,523 milliards USD.

Pour celui qui a payé l’action Ecobank à 48 FCFA le 31 décembre 2015, le dividende de 0,2 cents (environ 1,15 FCFA) par action donne un maigre rendement de 2,4% en moyenne.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment