L’affaire « un entrepreneur congolais soutien Marion Marechal – Le Pen » – La Pub gratuite pour Congo Capital Entreprises

Share

L’équipe de campagne de Marion Marechal – Le Pen, candidate du Front National aux élections régionales françaises a voulu exploiter un courrier du vice président de Congo Capital Entreprise, dans lequel, ce dernier se disait prêt à se rendre «  dès le lendemain de l’élection de Marion Maréchal-Le Pen en territoire de Provence Alpes Côte d’Azur pour présenter des opportunités d’affaires représentant 3 milliards d’euros de business potentiels aux entreprises de la région ».

Elle a publié sur son site un communiqué où elle dit « Je me félicite du communiqué de presse du Groupe CONGO CAPITAL ENTREPRISES SA, en charge du programme de privatisation de 46 entreprises au Congo, dans lequel sa direction se déclare convaincue que la dynamique économique d’ouverture dans laquelle nous nous inscrivons permettra aux entreprises françaises de trouver de nouveaux débouchés ».

Innocent Dimi, vice président de Congo Capital Entreprises Cr photo:Adiac-congo.com

Innocent Dimi, vice président de Congo Capital Entreprises
Cr photo:Adiac-congo.com

Monsieur Innocent Dimi, c’est de lui qu’il s’agit voulait certainement parler aux investisseurs de la région pour les inviter à investir au Congo. Il a écrit trop tôt ! L’exploitation maladroite de ce courrier et ses relations d’affaires avec les proches de la candidate a soulevé la presse.

Entre temps, quelle bonne publicité gratuite pour son employeur et son projet de privatisation, d’autant plus que Marion Le Pen, le mentionne dans son communiqué. Hélas, le site web de Congo Capital Entreprises, s’il y’en a, ne figure pas encore dans les premières pages des moteurs de recherche comme Yahoo et Google.

Wilfrid Etoka, le patron de la boite a  précisé que son entreprise « n’a pas vocation à investir en dehors du Congo». Cette mise au point nécessaire ne fait certainement pas les affaires de la candidate FN, et sera moins apprécié par ses soutiens financiers. C’est vrai qu’en affaire, la priorité est aux intérêts, mais certains investisseurs français anti-FN pourraient classer l’entreprise congolaise comme étant pro FN. Surtout s’ils ne retiennent pas cette phrase du communiqué: “L’entreprise regrette donc que son travail de recherche d’investisseurs directs étrangers pour accompagner une partie du programme de privatisation au Congo ait été instrumentalisé à des fins politiques et dément fermement favoriser une quelconque orientation politique dans sa recherche de partenaires internationaux”

Okibata

Share

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment

Share
Translate »