Les moyens disponibles au Congo pour arrêter de fumer

Nous avons pensé clôturer notre campagne de lutte contre le tabagisme débuté depuis le début du mois par ce billet sur les solutions disponibles au Congo pour ceux qui fument déjà. Selon le Dr Patrick Gondola, chef du service de pneumologie à l’hôpital Adolphe Sice, on peut arrêter de fumer à l’aide de la cigarette électronique, l’homéopathie, l’acupuncture ou d’autres médecines douces.

Dr Patrick B Gondola, chef du service de Pneumologie A Sice

Dr Patrick B Gondola, chef du service de Pneumologie A Sice

Les congolais accros au tabac ont à leur disposition les gommes à base de nicotine disponibles en pharmacie. Ces gommes aident à soulager la dépendance liée à la nicotine. La nicotine est une des substances contenues dans le tabac qui finit par créer une sensation de manque lorsqu’on en est privé.

Au-delà de ce complément pharmaceutique, le premier médicament pour arrêter de fumer est la volonté du fumeur. L’idéal, nous dit le pneumologue pontenégrins, est d’éduquer, de communiquer en utilisant tous les moyens possibles et de prendre des mesures  comme l’augmentation des taxes pour décourager les tabagiques.

Le Dr Gondola nous apprend que selon une étude qu’il avait menée dans son service en 2010, 82% des patients se disaient prêts à arrêter de fumer. 66% des sujets se sont lancés au tabagisme par mimétisme et par curiosité. Pas étonnant que 54% d’entre eux aient été initiés entre 11 et 20 ans. Cependant, nous avons constaté dans ses chiffres que 52% de ces patients étaient ouvriers. Pourquoi ?

E Ibata

La video de l’interview:

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

2 Comments

  1. That kind of thinking shows you’re an expert

  2. Bare spør mer du! Jeg kan lage et eget innlegg der jeg svarer på spørsmålene dine, så jeg får svart ordentlig godt Liza

Leave a Comment