MTN renforce sa domination dans la téléphonie mobile au Congo – les leçons du rapport 2015 de l’Arpce

L’agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) a publié son rapport sur la téléphonie mobile au Congo en 2015. Ce rapport livre quelques enseignements que nous notons ci-dessous

Mtn renforce sa domination au Congo

La filiale congolaise de l’opérateur sud africain affiche 2,25 millions d’abonnés contre 1,85 millions pour Airtel et 313 mille pour Azur. Son nombre d’abonnés a augmenté de 11,8%, tandis que chez ses concurrents sus-cités, il a baissé respectivement de 16,6 et 13,9%. La part de marché du chiffre d’affaires généré par la téléphonie mobile respecte cet ordre. Sur 267 milliards  de FCFA produits l’an dernier, MTN a reçu 53% de cet argent, contre 42% pour Airtel et 5% pour Azur.

Affiche d'un festival organisé par Mtn Congo en fevrier 2016 à Brazzaville

Affiche d’un festival organisé par Mtn Congo en fevrier 2016 à Brazzaville

L’achat de Warid n’a pas profité à Airtel.

En 2013, Warid et Airtel totalisaient 2,62 millions d’abonnés contre 1,74 pour Mtn. En 2014, en jumelant leurs clientèles, Airtel devenait le premier réseau du pays avec seulement 2,22 millions d’abonnés contre 2 millions pour Mtn. En fin 2015, la tendance s’est renversée. Le nombre d’abonnés Airtel a baissé. C’est peut-être le fait que chaque congolais dispose de 2 à 3 sim d’opérateurs différents. Ceux qui avaient les sim Airtel et Warid se sont retrouvés avec 2 numéros du même opérateur pour obtenir les mêmes offres. Ce n’est plus une bonne affaire pour eux.

De plus le rapport de l’Arpce indique que le tarif voix d’Airtel est au dessus des autres opérateurs.

Ralentissement du nombre d’abonnés

Depuis le pic à 4,66 millions d’abonnés en 2013, le nombre d’abonnés ne cesse de baisser. C’est probablement le fait de la correction suite à la fusion Warid-Airtel. A 95% de taux de pénétration, la téléphonie mobile au Congo est sensé avoir encore une marge de croissance.

Les congolais privilégient l’intra réseau (on-net)

Les congolais ont consommé 3,3 milliards de minutes de communication mobile en 2015. 72,8% du temps étaient réservés aux appels intra-réseau, 20% pour les autres réseaux locaux et 7% pour l’international. La même tendance est observée dans les 3,3 milliards de sms échangés. 98,5% étaient on-net.

Azur peine à se hisser malgré de bons tarifs

Le tarif voix on-net a baissé chez Mtn (-7,4%) et Airtel (-25%). Azur a augmenté le sien de 33% bien que son tarif moyen de 11 FCFA par minute reste largement en dessous des 47 FCFA chez Mtn et 57 FCFA chez Airtel.

Les congolais ont dépensé en moyenne 4 646 FCFA de communication mobile par mois

Les incohérences

L’Arpce n’inclut toujours pas les données de l’internet dans ses rapports comme les autres régulateurs. C’est un manquement qu’il faut vivement corriger.

Congo Telecom prétend faire également de la téléphonie mobile mais n’est pas comptabilisé par l’Arpce

Euclide Okolou

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment