Paludisme chez la femme enceinte, un traitement préventif plus efficace

Suite à une étude menée en Ouganda sur 300 femmes, des chercheurs ont montré qu’une combinaison thérapeutique à base d’Artemisinine (CTA) protège mieux du paludisme chez la femme enceinte.

Le paludisme pendant la grossesse est une cause fréquente d’anémie, de parasitémie placentaire, de faible poids de naissance de l’enfant et de mortalité maternelle et néonatale. Pour éviter tous ces risques en Afrique sub-saharienne, l’organisation mondiale de la santé (OMS) recommande :

  • L’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticides de longue durée
  • Un traitement préventif intermittent à base de sulfadoxine-pyrimethamine (SP)
  • Un diagnostic rapide et un traitement curatif efficace de toute infection palustre

 enceinte

Des chercheurs ont comparé 3 protocoles de prévention différents sur trois groupes distincts de femmes enceintes âgées de plus de 16 ans. Un groupe a reçu le traitement SP, un autre une cure de CTA à 20, 28 et 30 semaines de gestation, et le 3e groupe une cure de CTA chaque mois. Dans la surveillance, ils ont observés une parasitémie chez 50% de femmes ayant reçu le traitement usuel, 34% de celles qui ont reçu 3 cures de CTA et 27% de celles qui ont reçu une cure de CTA mensuelle.

Le risque de problème à la naissance était réduit à seulement 9,2% chez les femmes ayant reçu une CTA mensuelle, contre 21,3% pour le groupe qui n’a reçu que 3 cures de CTA et 18,6% pour le groupe du traitement usuel.

Cette observation a conduit à conclure qu’une prise mensuelle de CTA protège mieux la femme enceinte contre le paludisme et ses conséquences nuisibles pour elle et son bébé.

NB : La CTA est le principal traitement curatif actuel du paludisme simple. Elle est contre-indiquée pendant le premier trimestre de la grossesse.

Dr Euclide Okolou

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment