Ce que vous oubliez parfois sur l’argent

La semaine passée, j’ai eu l’occasion de suivre 2 enseignements du pasteur Sylviane de Benie TV, sur la richesse. J’ai aimé sa façon de présenter les choses. Elle dit autrement, dans un tableau intéressant ce que l’on sait plus ou moins. Elle m’a inspiré cette réflexion.

billet-cfa-640x360

L’argent est un outil d’échange

Elle rappelle les bases. L’argent est un outil d’échange. A l’époque les gens vivaient de troc. Celui qui a du riz, peut échanger une partie de son riz avec celui qui a de l’huile, pour avoir un peu d’huile. Celui qui a du manioc peut donner un peu à celui qui a du poisson, pour avoir un peu de poisson à manger avec son manioc. Parce qu’il n’est pas sûr de toujours avoir un partenaire de troc sur ce que l’on veut, on a créé l’argent. Ainsi, celui qui a du manioc en vend une partie, et avec l’argent obtenu, il peut acheter le type de poisson qu’il veut.

L’argent vient donc à vous, lorsque vous avez quelque chose à offrir. Un produit, une compétence ou un service – peu importe – c’est lorsque vous avez ce qui intéresse quelqu’un qu’il vous paiera pour l’obtenir. Plus ce que vous avez est précieux, plus ce que vous avez est exceptionnel, plus l’on vous paiera sans hésiter au prix estimé, pourvu que votre service soit connu et voulu. La question est donc : Qu’avez-vous à offrir ? La main tendue du mendiant, un service d’usage courant ou un produit innovant qui va changer les vies ?

Pasteur Sylviane Mantey

Pasteur Sylviane Mantey

L’argent est une semence

Avec ce fonctionnement des choses, où l’argent est utilisé comme outil d’échange, il permet également au semeur d’acquérir sa semence. C’est ainsi qu’un type qui a compris utilise les 10 000 FCFA qu’il a reçu pour payer le matériel basique pour coiffer les gens dans la rue, et progressivement améliorer son salon de coiffure. Un autre a préféré vendre des sandwichs aux écoliers. Les deux ont trouvé des choses à offrir à partir d’une petite semence. C’est vrai que les diplômés qui n’ont pas encore bien galéré ne pensent pas à ce genre de semence, pourtant il y’a tellement de choses que l’on peut faire à partir de petites semences. Toutes les entreprises ne démarrent pas avec 500 millions de FCFA de capital comme Everest Finance.

Quelqu’un de négatif dira : Je n’ai pas de semence, comment aurai-je une production à offrir ? En réalité, la semence est en nous et autour de nous. Il suffit de le chercher.

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment