Retour de la paix entre la Sonatel et l’Artp

La presse sénégalaise nous apprend que la Sonatel a accepté de payer 100 milliards pour obtenir la licence 4G au Sénégal. Ce sujet a été l’objet de dissensions entre l’état et la filiale d’Orange, exacerbées par une partie la société civile qui s’opposait en plus au projet d’externalisation de certains services. Les responsables de Sonatel estimaient en effet que 30 milliards FCFA demandé par l’Artp, le régulateur sénégalais des télécommunications, c’était trop cher payé. Le prix juste devrait être autour de 14,5 milliards FCFA.

Sonatel aurait finalement payé 3 fois le montant demandé en échange de plusieurs garanties dont celle du renouvellement « gratuit » de sa licence en 2017 et de l’éviction du conseil d’administration de certains administrateurs qui s’étaient montrés hostiles à la maison mère durant le conflit.
orange

Si cette information est confirmée, ce sera donc l’épilogue d’une histoire qui a plus ou moins inquiété le marché sur les relations entre la Sonatel et le Sénégal. Il reste pour le groupe coté à la Brvm et présent dans 4 pays de la sous région de relancer sa rentabilité avec les marchés à fort potentiel de croissance comme le mali et la Guinée, et l’exploitation de son statut de société d’émission de monnaie électronique.

Vous aimez nos publications? Inscrivez-vous sur notre newsletter ou aimez notre page Facebook

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment