Senegal-VIH : La résistance au traitement touche un enfant sur deux

Awa Marie Coll Seck, ministre de la santé au Senegal

Awa Marie Coll Seck, ministre de la santé au Senegal

Selon, le Pr Ndeye Coumba Toure Kane, responsable de l’unité de biologie moléculaire à l’hôpital Aristide Le Dantec, la transmission du Vih de la mère à l’enfant a baissé de 4% au Sénégal. Parallèlement à cette bonne nouvelle, un enfant malade sur deux est en échec thérapeutique. « Le travail est en cours, mais les premières données vont dans le sens des premiers résultats que l’on avait retrouvé à  Albert Royer, c’est-à -dire qu’un enfant sur deux est en échec virologique. Les tests de résistance sont en cours pour voir parmi ceux qui sont en échec virologique, combien présentent des résistances et combien doivent faire l’objet de changement de traitement », a dit le Pr Coumba Touré Kane.

Plus de 18 000 patients sont sous traitement antirétroviral au Sénégal, dont 60% qui résident en province. L’insuffisance d’infrastructures de recherche empêche un meilleur suivi biologique. Les corrections sont en cours avec notamment les dotations d’équipements pour la charge virale à Thiès, Touba, Ziguinchor, Saint Louis et Kaolack. « A Dakar, le taux de résistance est similaire avec les taux de résistance que l’on retrouve dans les pays du nord, c’est-à -dire entre 5 et 10% chez les patients qui sont sous les premières lignes de traitement. Par contre, dans les régions et chez les enfants, l’expérience dans notre laboratoire a montré que le taux de résistance est assez élevé », a-t-elle ajouté.

Okibata

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment