Sonatel : L’Oppression fiscale et réglementaire réduit l’augmentation de son bénéfice en 2015

La lecture du rapport 2015 de la Sonatel nous a fait penser à cette citation attribuée à l’ex président américain Ronald Reagan : « Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions ». En effet, dans une simulation de ses résultats s’il y’avait pas eu de nouvelles taxes appliquées dans le 2e semestre 2015 au Sénégal (Pst, gratuité des hotlines, baisse des Mtr), au Mali (Tartop) et en Guinée (Tartel, Tct), l’opérateur télécom sénégalais aurait affiché un chiffre d’affaires de 876 milliards au lieu de 863 milliards de FCFA, un résultat d’exploitation de 352 milliards au lieu de 328 milliards de FCFA et un résultat net de 237 milliards au lieu de 221 milliards de FCFA.

La Sonatel déclare avoir subit d’autres déconvenues du fait de l’augmentation des tarifs de reversement internationaux appliqués par les opérateurs de la sous région, le développement des voies alternatives d’appels internationaux (Viber, WhatsApp…) et de la fraude simbox. Sa croissance a été « tirée par le Mali et la Guinée, et soutenue par le mobile et l’international ».

kirene-avec-orange-senegal

Celle qui a contribué à hauteur de 7,5% aux recettes budgétaires du Sénégal a renforcé ses parts de marché dans les 4 pays où elle se développe, malgré un ralentissement de la croissance de ses abonnés (+0,8% contre +18% en 2014). Le Sénégal a représenté 50% de son chiffre d’affaires et 39% de son résultat net, tandis que le Mali a apporté respectivement 33% et 41,6%. Ses capitaux propres ont augmenté de 655 à 692 milliards de FCFA. L’entreprise ne déclare que 2 milliards de dettes, donc fonctionne avec ses fonds propres. Elle prévoit payer à ses actionnaires un dividende net de 1500 FCFA par action le 10 mai prochain.

Dans ses perspectives, on note la mise en place future des établissements d’émission de monnaie électronique, l’acquisition des licences 4G dans les différents pays et la poursuite des projets de croissance externe (certainement son débarquement au Libéria). A la Brvm, l’action Sonatel est à 25 300 FCFA. Elle affiche une plus value de 1,20% depuis le début de l’année, après avoir été malmenée dernièrement.

Télécharger (PDF, Inconnu)

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment