Sonatel toujours très utilisée par les sénégalais selon un rapport de l’Artp

Il était très attendu ce rapport de l’Artp, le régulateur sénégalais des télécommunications. Il devait permettre aux investisseurs d’apprécier les effets des attaques médiatiques subit par la Sonatel ces derniers mois. La mise en place de la portabilité au Sénégal depuis septembre 2015, permet au client insatisfait de déposer facilement les clés. La portabilité permet en effet de changer d’opérateur en moins de 24h tout en gardant son numéro. Le rapport du 4e trimestre 2015 de l’Artp montre que Sonatel a conservé, et même amélioré ses parts de marché dans les différents segments d’activité

Téléphonie fixe

Le taux de pénétration du téléphone fixe est de 2,22% pour un parc estimé à 300 219 lignes, en baisse de 3,7% sur un an. Cette baisse est dominée par les lignes résidentielles. Le trafic sortant également est en baisse et l’on note une tendance accrue des appels vers les mobiles locaux (64%). La part de marché du français Orange de Sonatel est passée de 91 à 94% en glissement annuel face à Expresso du soudanais Sudatel, dont 0,8 point au dernier trimestre.

Site-Internet_Pavé-Clé-Internet1

Téléphonie mobile

Le parc des lignes du mobile a progressé de 4% en un an et 0,34% entre les deux derniers trimestres. Dans cette dernière période, Orange a connu la plus forte progression, en prenant 1,05% contre 0,41% pour Expresso. Sur toute l’année, c’est le contraire qui est observé. La part de marché d’Expresso a augmenté de 9,77% à 3,188 millions de lignes contre 3,9% pour Orange à 8,415 millions de lignes. Tigo entretient à son niveau 3,355 millions de lignes actives.

Internet

Le parc des abonnés internet a progressé de 7,85% en un an, à 7,397 millions pour un taux de pénétration de 54,76%. On note toutefois un ralentissement de la progression depuis le 2e trimestre 2015. L’internet mobile hors clé représente 94,9% du marché avec une croissance de 1,4%. L’adsl a perdu du terrain chaque trimestre, totalisant -2,66% en glissement annuel. Orange a cédé 1,55 point en se limitant à 65,5% de part de marché contre 24,55% pour Tigo du luxembourgeois Millicom et 9,93% pour Expresso.

C’est peut être trop tôt pour tirer une conclusion, mais l’on s’aperçoit que Sonatel conserve son leadership dans les tendances évolutives du marché sénégalais des télécommunications. Le renforcement de la communication sur les œuvres de bienfaisance de sa fondation indique sa contre attaque médiatique. Le parcours de l’opérateur historique senegalais face à la concurrence et les contraintes étatiques prend l’allure d’une série télévisée dont on attend le prochain épisode.

Euclide Okolou

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment