Travail et bible : A quoi bon travailler?

Paul, serviteur de Dieu exhorte les thessaloniciens à travailler comme il leur en a montré l’exemple. Bien qu’il soit prédicateur, donc digne de vivre de l’évangile. Il a dans plusieurs contrées (Corinthe, Thessalonique, Ephese et Milet) choisi de travailler pour que ses besoins, sa dépendance ne soit pas un obstacle à la diffusion du message de l’évangile. Cette exhortation ne cherche pas seulement à nous protéger de l’oisiveté qui favorise péché, mais aussi à couvrir notre responsabilité de sel et lumière de la terre. Pourquoi travailler ?

Subvenir à nos besoins et être indépendant

C’est à juste titre qu’il a dit « si quelqu’un ne veut pas travailler qu’il refuse aussi de manger ». La première personne à qui profite le fruit de notre travail, c’est nous même, vu que nous gagnons la liberté de manger ce que nous voulons (bien sûr dans la limite de nos moyens). Nous ne dépendons plus d’un éventuel donateur ou œuvre caritative.  Nous pouvons faire un plus grand nombre de choix dans notre vie avec plus de liberté, car la notion d’indépendance est toujours relative. Celui qui a été un jour chômeur connait ce sentiment d’optimisme et parfois d’accomplissement que l’on ressent lorsqu’on obtient un emploi prometteur.

Prendre soin de sa famille

Lorsque l’homme quitte son père et sa mère, il devient responsable de sa vie. Son engagement avec une femme est une autre dose de responsabilité, qui augmentera face aux êtres que le couple fera venir sur terre. Ça ne suffit pas !  Parlons de la prise en charge des veuves qui ont des enfants, Paul dit « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle ». 1Timothée 5.8

Travailler nous permettra d’assumer ces responsabilités

 exemple50

Soutenir l’œuvre de Dieu

«  L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé » Jean 6.29 Personne ne viendra payer les factures du temple à notre place. Personne ne sait mieux que nous l’intérêt de l’évangélisation pour l’humanité, seulement, nous oublions parfois que cette mission a un coût. Ceux qui servent à plein temps ont des familles et doivent être honorés. C’est une recommandation biblique. « Ne savez vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l’autel ont part à l’autel ? » 1 corinthiens 9.13

Soutenir les faibles et les frères dans la foi

On ne donne pas que de l’argent (comme on l’a vu ici). Dieu attend de celui qui a un peu d’être en mesure de soutenir les faibles, ceux qui pour des raisons diverses traversent certaines difficultés. Pour cela, on n’a pas besoin d’attendre d’avoir beaucoup pour donner. Celui qui donne facilement lorsqu’il a peu, fera plus avec beaucoup. « Il y’a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » Actes 20.35

Préparer l’avenir

Dans le livre de proverbes, la bible dit de la femme vertueuse qu’elle est travailleuse qu’elle ne mange pas le pain de paresse. « Sa lampe ne s’éteint point pendant la nuit…Et elle se rit de l’avenir » Proverbes 31.18-25. Nous apprenons ainsi que préparer l’avenir est une vertu pour celui qui travaille. Un temps viendra où le corps n’aura plus la vigueur d’aujourd’hui, où l’administration nous remettra à la disposition de notre famille. Il nous faut le préparer. Il arrive que le système de retraite établit par l’état ne suffise pas.

Au-delà de tout ça et au regard de ce que l’on voit de cette vie, on est forcé de reconnaitre comme l’ecclésiaste « si un homme mange et boit et jouit du bien être au milieu de tout son travail, c’est là un don de Dieu ». Ecclésiaste 3.13

Euclide Okolou

Articles Similaires

facebook-profile-picture
Médecin congolais. Président d'un club d'investissement à la Bourse d'Abidjan. Auteur de Manuel Pratique pour Gagner à la Bourse des Valeurs de l'Uemoa

Leave a Comment